Mission. Insertion (Philippe Labbe Weblog. II)

La Jeunesse, une priorité ? Pour 62 organisations oui mais pas pour les candidats à la présidentielle ! (Anonyme)

27 Mars 2012, 12:13pm

Publié par mission

Un article sur le site de l'ANACEJ en date du 27/03/2012, signalé par... Anonyme :

 

La Jeunesse, une priorité ? Pour 62 organisations oui mais pas pour les candidats à la présidentielle !

[Extrait] : « Des candidats à la présidentielle aux abonnés absents

Vendredi 23 mars, nous avons, en effet, invité, les cinq candidats à l’élection présidentielle (1), dont les partis sont représentés au Parlement, à venir échanger sur les politiques jeunesse. Aucun n’a souhaité être présent. Trois d’entre eux n’ont même pas répondu à notre invitation et seulement deux souhaitaient être représentés (François Hollande et Eva Joly). C’est la raison pour laquelle nous avons annulé cette rencontre. Ceci n’est pas anodin. Depuis le lancement de l’appel nous avons multiplié les contacts avec les équipes de campagne et les parlementaires. Nous sommes bien volontiers écoutés et beaucoup, parmi nos interlocuteurs, partagent notre analyse et la plupart de nos propositions. Pour autant, les discours des candidats ne nous ont pas rassurés quant à la prise en compte de notre appel. »

http://anacej.asso.fr/2012/03/27/la-jeunesse-une-priorite-pour-62-organisations-oui-mais-pas-pour-les-candidats-a-la-presidentielle/

 

 

----O--O--O----

 

RBEAUNE (28/03/2012) - Soyons optimiste...
Peut-être que les jeunes ne participant pas beaucoup aux élections ne sont pas de ce fait une cible électorale... surtout au vu de la considération qu'ils ont auprès des adultes...

 

Jérôme (28/03/2012) - Ce qui, pour répondre à Rbeaune, est somme toute paradoxal car d'après l'enquête de l'Anacej (cité par Localtis, 28 mars 2012) :
"Les jeunes, aussi, s'intéressent à la politique"
[Extrait] : « Autre forme de participation largement plébiscitée : les conseils locaux d'enfants et de jeunes. 51% connaissent ces instances mises en place par les communes, les conseils généraux et régionaux. L'image qu'ils en ont est très positive. Neuf personnes interrogées sur dix estiment qu'elles "permettent aux jeunes de s'exprimer", de "s'exercer à la citoyenneté et de découvrir la démocratie". 73% considèrent que ces structures permettent aux jeunes de dialoguer avec les élus et d'influencer leurs décisions. Un peu plus de la moitié (55%) souhaitent qu'elles soient rendues obligatoires. »
http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250263453940&cid=1250263449781 

Tiens, et si on extrapolait un peu pour s'intéresser à l'expression de la parole des jeunes dans nos structures (missions locales)...
Comités d'usagers, consultatif...

 

RBEAUNE (29/03/2012) - Sans mettre en doute la qualité de l'enquête de l'ANACEJ, il suffit de rappeler que le commanditaire est l'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes... et que ces conseils s'appuient largement sur les écoles, les collèges et les lycées... donc il faut peut-être travailler avec eux pour toucher les jeunes qui sont sortis du système scolaire...


Commenter cet article

rbeaune 29/03/2012 09:12

Sans mettre en doute la qualité de l'enquête de l'ANACEJ, il suffit de rappeler que le commanditaire est l'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes... et que ces conseils
s'appuient largement sur les écoles, les collèges et les lycées... donc il faut peut-être travailler avec eux pour toucher les jeunes qui sont sortis du système scolaire...

Jérôme 28/03/2012 16:58

Ce qui, pour répondre à Rbeaune, est somme toute paradoxal car d'après l'enquête de l'Anacej (cité par Localtis, 28 mars 2012):
"Les jeunes, aussi, s'intéressent à la politique"
[Extrait] : « Autre forme de participation largement plébiscitée : les conseils locaux d'enfants et de jeunes. 51% connaissent ces instances mises en place par les communes, les conseils généraux
et régionaux. L'image qu'ils en ont est très positive. Neuf personnes interrogées sur dix estiment qu'elles "permettent aux jeunes de s'exprimer", de "s'exercer à la citoyenneté et de découvrir la
démocratie". 73% considèrent que ces structures permettent aux jeunes de dialoguer avec les élus et d'influencer leurs décisions. Un peu plus de la moitié (55%) souhaitent qu'elles soient rendues
obligatoires. »
http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250263453940&cid=1250263449781

Tiens, et si on extrapolait un peu pour s'intéresser à l'expression de la parole des jeunes dans nos structures...
Comités d'usagers, consultatif...

rbeaune 28/03/2012 09:29

Soyons optimiste...
Peut-être que les jeunes ne participant pas beaucoup aux élections ne sont pas de ce fait une cible électorale... surtout au vu de la considération qu'ils ont auprès des adultes...